Startup définition : qu’est ce qu’une start up ?

Le marché de la création d’entreprises connaît une forte explosion. Les entrepreneurs saisissent toutes les opportunités qui s’offrent à eux pour démarrer des projets gagnants. Des nombreuses entreprises nouvellement créées se démarquent les startups. Il s’agit de jeunes entreprises qui prospèrent dans le domaine des nouvelles technologies, l’internet et la promotion de site web. Même si on attribue aux startups le titre « d’entreprise », le fondement d’une startup est très différent de celle d’une entreprise classique. Dans cet article, nous présenterons ce qu’est une startup, ses caractéristiques, ses modes de financement et ses possibles statuts juridiques.

Notre définition d’une Start up

On peut définir un startup comme une jeune entreprise innovante qui propose des produits ou services dans le secteur des nouvelles technologies et d’Internet. Elle se caractérise par une grande agilité managériale et une croissance rapide.

C’est quoi une une startup ?

Le mot « Startup ou Start-up » est une expression anglaise. Elle signifie littéralement « démarrage et accélération d’une jeune entreprise ». Les startups évoluent dans le secteur des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). Elles sont en mesure d’atteindre en un temps record de gros marchés. En se servant des services du web, les startups ciblent une clientèle importante pour présenter un nouveau produit. Grâce à cela, elles génèrent de fortes croissances.

À la différence des entreprises classiques qui fonctionnent déjà sous un modèle optimisé spécifique qui leur génère de gros profits utilisés pour gérer les dépenses et rémunérer les actionnaires, la startup recherche un business model et un process efficace. On reconnaît une startup à sa forte croissance, l’utilisation de nouvelles technologies et le besoin de financement important. Elle porte le rêve de s’installer sur un marché peu exploité, le tester et récupérer toute la valeur du marché afin d’avoir une position dominante. Être une startup n’est qu’un état temporaire ou une phase intermédiaire dans le processus de développement d’une jeune entreprise. Après avoir obtenu tous les financements nécessaires et après s’être identifiée à un business model sain et rentable qui fonctionne bien, une startup cesse d’en être une et devient une entreprise stable. C’est le cas de Google et Facebook.

Qu’est-ce qui caractérise une startup ?

Afin de savoir avec certitude si vous avez affaire avec une startup ou non, il y a certains indicateurs que vous devez analyser.

L’aspect temporaire

Aucune startup n’en restera une toute sa vie. Pour un entrepreneur, devenir une startup n’est pas le but visé, mais plutôt être une entreprise stable et prospère. Il s’agit de convertir une idée en entreprise, chercher de nouvelles méthodes pour servir, avoir de la valeur, etc. Bien entendu, il n’y a aucune certitude quant à la réussite du projet. Les risques d’échecs ne sont pas négligeables.

Le business model

C’est le centre du business plan. Il présente l’ensemble des mécanismes qui aideront à développer la future entreprise et générer de revenus. Le business model s’appuie sur l’étude du marché visé, l’analyse de la concurrence et la présentation de l’offre de service. Une startup à travers son business model a pour objectif d’offrir des services inconnus au public.

La scalabilité

La scalabilité des startups leur permet de s’accroître en un temps record. Cela est dû au fait qu’elles mettent en place un modèle qui grossit les marges à chaque fois que la population de clients augmente. C’est un modèle reproductible dans lequel les premiers clients coûtent plus cher que les suivants.

Le besoin de financement

Les startups ont des projets risqués, car elles explorent des marchés jamais essayés auparavant. Elles nécessitent alors beaucoup de financement pour démarrer parce que les revenus initiaux sont trop faibles. Les financements sont également nécessaires pour accélérer la croissance rapide de startups.

startup croissance

Quelles sont les différentes possibilités de financement d’une startup ?

Il y a plusieurs moyens de financer les startups. Au nombre ces derniers, nous pouvons citer :

  • les sociétés de capital-risque ;
  • les aides provenant de la Banque Publique d’investissement ;
  • le financement participatif ;
  • l’emprunt classique auprès d’une banque ;
  • les investisseurs ;
  • les subventions startup, etc.

Toutefois, le mode de financement le plus approprié est la levée de fonds. Elle consiste à inviter des investisseurs potentiels et leur céder une partie du capital social. En retour, ces derniers injectent assez de capitaux pour permettre le démarrage des activités et accroître le développement de la startup.

VOIR AUSSI : Prêt à la création d’entreprise : en quoi consiste cet emprunt ?

Quels sont les possibles statuts juridiques d’une startup ?

Les startups ne constituent pas en réalité une forme juridique à part entière. Elle a néanmoins des besoins juridiques. Trois formes juridiques sont attribuées aux startups. Il s’agit de : SARL, SAS et SA.

La SAS convient plus aux startups, car elle est flexible. L’entreprise peut donc être organisée de façon totalement libre. Le capital social n’est pas borné et les apports peuvent être numéraires ou en nature.

La SARL est une forme juridique qui limite les associés à au moins 2 et au plus 100. Comme pour la SAS, le capital minimum n’est pas défini et les apports sont soit numéraires soit en nature. La SARL ne permet pas aux associés et aux actionnaires d’avoir différentes catégories de titre, car le capital social est divisé en parts sociales. Ce qui est très problématique pour une startup.

La SA, quant à elle, est considérée comme la moins adaptée en raison de la nécessité d’avoir des organes de gestion et un commissaire aux comptes dès le lancement de la startup. Ce qui est également problématique pour une startup.

Vous savez maintenant ce qu’est une start-up et l’essentiel à son sujet.

Rate this post

Laisser un commentaire

Résoudre : *
8 + 12 =