Créer un comparateur de prix en ligne : bonne ou mauvaise idée business ?

Vous voulez créer des revenus passifs sur Internet ? Créer un comparateur de prix en ligne pour toucher des commissions avec avec l’affiliation est un business très rentable. Mais ce n’est pas aussi facile que ça en a l’air !

Qu’est ce que site de comparateur en ligne ?

Un comparateur en ligne, c’est tout simplement un site Internet sur lequel les internautes vont chercher de l’information avant d’acheter en ligne. Il peut notamment s’agir d’informations concernant les meilleurs prix, ou tout simplement les avis d’utilisateurs ayant déjà fait appel à tel ou tel service ; ou ayant déjà acheté tel ou tel produit.

Pour faire simple, il existe globalement trois types de comparateurs en ligne :

  • Les comparateurs généralistes (type Kelkoo, Google Shopping…etc.)
  • Les comparateurs spécialisés à destination du grand public (exemple : les comparateurs de billets d’avions, d’assurances…etc.).
  • Les comparateurs de niche à destination des professionnels (exemple : le site Dr.Ginkgo qui permet aux Office-Manager de dénicher les meilleurs fournisseurs pour leur entreprise).

Si certains comparateurs en ligne sont de véritables réussites entrepreneuriales, la concurrence est rude… Quels sont les facteurs de succès ? Peut-on encore se lancer sur ce segment de marché en 2021 ? Et si oui, comment faut-il s’y prendre ? Explication.

Les comparateurs : un niveau de technicité élevé à la création

Créer un comparateur de prix n’est pas donné à tout le monde. C’est un gros travail de startup qui demande du temps et des compétences d’intégration/développement web. Le principal enjeu technique est en effet de développer une infrastructure web performante, à la fois évolutive et ergonomique, qui permet de comparer des offres de produits ou de services.

Mais en plus de cela, vous devez aussi consacrer des efforts à la production de contenu ainsi qu’à l’optimisation du référencement.

Etant donné que toutes ces tâches relèvent de plusieurs qualifications professionnelles différentes, il est alors impératif de se faire assister par des professionnels. Dans cette perspective, le recours aux services d’une agence digitale est recommandé.

Exemple du comparateur de prix idealo

Des revenus basés sur des contrats d’affiliation

En échange de leurs services et prestations, les sites comparateurs sont bien évidemment rémunérés. Cette relation entre comparateurs et son client, le marchand se base sur un contrat d’affiliation. Comme tout contrat, ce dernier stipule toutes les conditions d’exécution dont la rémunération et la facturation.

Principalement, il existe trois modes de facturation possibles, qui sont :

  • La facturation au Coût par Clic ou CPC, qui est la plus classique
  • La facturation par catégorie de produits qui se calcul par le nombre de clics réalisés multiplié par le CPC sur cette dite catégorie
  • La facturation par Acquisitions ou CPA, qui est plus rare. Cela implique que l’e –commerçant est facturé sur la base d’un pourcentage sur le chiffre d’affaire réalisé suivant les ventes réalisées.

En matière d’obligations, les sites comparateurs sont tenus par des impératifs légaux. Imposée par la loi, depuis juillet 2016, les comparateurs en ligne doivent se plier à l’obligation d’information. Cela implique la mise en exergue de certaines mentions et informations. Principalement, les détails des prix et tarifs avec les frais supplémentaires doivent y figurer sans équivoque.

Cela concerne entre autres la mise en évidence des critères de classement des offres et leurs définitions ainsi que les garanties commerciales et leurs éventuelles variations.

Même avec un site comparateur à jour, la fiabilité parfaite est difficile à atteindre. En effet, il impossible de représenter dans son intégralité un produit. C’est pour cela que certains sites comparateurs n’optent que pour les offres rentables.

All4Affiliates vs Winamaz : quel comparateur de prix choisir ?

Il existe des extensions WordPress qui vous permettent de créer simplement un comparateur de prix et d’automatiser les mises à jour des prix ainsi que les liens d’affiliation des différents marchants proposant les produits de votre niche. Ci-dessous, voici un comparatif de All4Affiliates et Winamaz qui proposent un solution adaptée pour les éditeurs de site.

Une fois la technique terminée… le plus dur reste à faire…

Pour un comparateur, le plus dur ce n’est pas de lancer le site, mais bien de trouver des partenaires d’affaires… Récupérer les flux d’un annonceur par-ci, récupérer les prix par-là, négocier les commission d’affiliation… Tout cela demande beaucoup de temps, ainsi qu’un réel savoir-faire commercial. Par ailleurs, dénicher de gros contrats (avec les banques ou les assurances par exemple)demande parfois de savoir faire jouer son réseau d’influence.

S’il s’agit de votre première expérience entrepreneuriale, pas évident donc de se lancer dans le secteur des comparateurs en ligne.

Rate this post

Laisser un commentaire

Résoudre : *
1 + 1 =